Click to see this post in English

Le 7 janvier, le siège de Charlie Hebdo, un journal satirique français, a subi un attentat commis par trois personnes. Douze personnes sont mortes, dont deux policiers. La réponse en France : le choc et une sensation de perte. La plupart de mes amis Facebook français ont écrit un message qui exprime leur douleur, ou ont changé leur photo de profil en une image noire avec les mots ‘Je suis Charlie.’ Il y avait des grands rassemblements à Paris, mais aussi dans d'autres villes partout en France, comme à Chambéry, dont 3,000 des 57,000 habitants se sont rassemblés afin de partager leur douleur.

3000 people gathered in Chambéry3,000 rassemblés à Chambéry, France

Je suis une américaine qui a vécu un an en France en tant qu’étudiant étranger, et je voudrais partager pourquoi, à mon avis, cet attentat à été si douloureux pour la France.

Du point de vue français, c’est vraiment un massacre.

Avec douze morts, l’attentat Charlie Hebdo est le plus grande massacre à l'arme à feu à Paris depuis la 2nde Guerre Mondiale. Ici aux États-Unis, c’est difficile à croire. Il me semble que nous avons une crise qui résulte en une dizaine de morts chaque année, si ce n’est pas tous les quatre mois. Regardez ces cartes: l’une montre les attentats meurtriers aux États-Unis les dix dernières années, l’autre montre les morts en France depuis 1982.

Mass shootings since 1982 in France
Shooting deaths in the US since 2005

Les attentats meurtriers aux USA depuis 2005

La laïcité est une valeur nationale.

Aux USA, on connaît tous “liberté, égalité, fraternité,” mais la laïcité est importante aussi. Le secularism est très important dans la politique française, et dans les points de vue français des actualités. Charlie Hebdo ne critiquait pas que l’Islam : le journal a aussi fait des critiques du Christianisme, du Judaïsme, et de chaque forme de religion organisée. L’idée, selon l'éditeur Stéphane Charbonnier, qui a été tué cette semaine, était de continuer à critiquer l’Islam jusqu’à ce que ce soit aussi normal que de critiquer le Catholicisme. Dans l’Etat laïque français, aucune religion ne doit recevoir des droits spéciaux dans la vie publique.

Les relations avec l’Islam étaient difficiles depuis un bon moment.

Le débat sur la laïcité a contribué aux tensions en France entre les musulmans et le reste du public. En 2010, la France a mis en place une loi qui ne permet plus aux femmes de porter en public la burqa ou le niqab qui couvre le visage entier. Alors que certains peuvent penser que c’est une question de liberté religieuse, beaucoup en France pensent que se cacher le visage est un risque à la sécurité nationale. Quand il y a un enjeu entre les droits religieux et l’intérêt de l’État en France, la laïcité gagne toujours.

L’immigration est une autre source de tension avec l’Islam en France. Les conversations sur l’immigration illégale aux USA existent autour des latinos, alors qu’en France, les immigrants de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient sont plus communs. Beaucoup de ces immigrants sont musulmans, et donc l'amalgame se produit souvent au lieu des critiques rationnelles de l’immigration.

Charlie Hebdo a déjà subi des attentats à cause de ses critiques de l’Islam : en 2011 son bureau a été détruit par une bombe incendiaire après la publication d’un journal avec le prophète Mohammed dit ‘rédacteur en chef.’ Charbonnier n’a pas été démoralisé par la destruction, et le journal a continué de faire des satires de l’Islam. Avant l’attentat cette semaine, le compte Twitter de Charlie Hebdo a posté un dessin d’un chef de ELIL, Abu Bakr al-Baghdadi.

La conservation de la culture est très importante.

On ne parle pas en France d’un ‘melting pot’ comme aux États-Unis - le phénomène selon lequel beaucoup de cultures se mélangent pour faire une culture uniquement américaine. La culture française varie d’une région à l’autre, mais en gros la population partage un patrimoine riche qu’ils éprouvent le besoin de protéger. L’immigration n’est pas seulement un problème économique, mais une menace à la culture française, qui pourrait être bouleversée par les étrangers qui arrivent avec des traditions différentes.

En France, la satire est une façon de vivre pour les médias. Les américains peuvent regarder les émissions satiriques très tard le soir, comme celles de Jimmy Fallon ou Stephen Colbert, mais les français peuvent les regarder plus tôt avec émissions comme Le Petit Journal sur Canal+. Charlie Hebdo est très connu pour sa satire. Un attentat sur celle-ci apparait presque comme un attentat sur l’institution de la satire elle-même.

Je suis Charlie

Ce n’est pas facile de dire quelles conséquences sociales l’attentat chez Charlie Hebdo peut provoquer. De toute façon, Patrick Pelloux, un contributeur au journal, a promis qu’il y aurait un numéro la semaine prochaine. Le journal sollicite des fonds et le soutien d’autres journaux afin d’imprimer un million d’exemplaires, beaucoup plus que les soixante-mille d’ordinaire imprimés. Les lecteurs et dessinateurs du monde entier espèrent prouver que le stylo est bien plus fort que la violence, et que le premier ne va pas se faire réduire au silence par ce dernier.

Merci à Gaylord et Mathieu pour leurs corrections de mon orthographe et anglicismes!